Des milliers de licences de logiciels (d’occasion) sont distribuées illégalement

Est-il possible d’acheter un logiciel pour un tiers de son prix habituel ? Ou existe-t-il un piège ? Je remarque que, en tant que distributeur de logiciels, nous devons de plus en plus défendre nos prix contre les prix extrêmement bas d’autres acteurs sur le marché. Des prix extrêmement bas de logiciels d’occasion, qui sont peut-être aussi mal appliqués, car une licence peut être vendue plusieurs fois. Nous aussi avons été tentés à nos débuts et avons fait un mauvais achat. Maintenant, quelques années plus tard, nous savons exactement quelle est l’ampleur de ce problème.

Comment proposer un logiciel au tiers de son prix habituel ?

Le nombre de logiciels d’occasion vendus a énormément augmenté ces dernières années ou plutôt : il a encore augmenté. Les logiciels d’occasion ont toujours été vendus, mais par des revendeurs spécialisés qui indiquent qu’il s’agit bien de logiciels d’occasion.

En raison de la numérisation du marché des logiciels, l’offre de logiciels d’occasion a énormément augmenté. Nous en sommes maintenant au stade où certaines boutiques en ligne ont commencé à se consacrer entièrement à la vente de logiciels d’occasion. Le seul problème est que ces boutiques en ligne ne mentionnent pas toujours que le logiciel est en réalité d’occasion.

Abus par la numérisation de logiciels

L’utilisateur final qui, auparavant, acceptait uniquement d’acheter un CD-ROM physique, achète aujourd’hui une clé de licence et un lien de téléchargement, envoyés par courrier électronique. Dans le cas d’une pochette de CD-ROM, il est facile de savoir si elle a déjà été utilisée, par contre cela est impossible à déterminer pour une clé de licence numérique.

L’acceptation du processus d’achat de logiciels numériques a été saluée par les fraudeurs comme une opportunité d’abus. Par exemple, certains ont commencé à vendre une licence de logiciel plusieurs fois à un prix extrêmement bas. S’ils le vendent assez souvent, cela leur fera tout de même un bon bénéfice …

Logiciels de boutiques en ligne : le prix le plus bas rafle tout !

Les boutiques en ligne de logiciels se multiplient et connaissent un succès immédiat en raison de leurs prix extrêmement bas. Mais comment peuvent-elles proposer ces prix ? J’en suis venu à trois scénarios possibles :

  • La boutique en ligne vend des logiciels d’occasion : la boutique en ligne achète sciemment un logiciel d’occasion et ne le mentionne pas dans sa liste des produits.
  • La boutique en ligne se fait elle-même escroquer : la boutique en ligne ne sait pas qu’elle achète des logiciels d’occasion ou mal utilisés et ne le mentionne donc pas dans la liste de ses produits.
  • La boutique en ligne fait une utilisation abusive de logiciel : la boutique en ligne achète une licence de logiciel (d’occasion) et la vend plusieurs fois à différents utilisateurs finaux ou abuse du modèle de licence, par exemple en vendant des licences de logiciel à des fins éducatives ou des licences d’entreprise au consommateur.

Personne ne vérifie cela ?

Utiliser abusivement un logiciel (d’occasion) sans le savoir ou délibérément : personne ne peut le vérifier ! Du moins, pas tant que les vendeurs de logiciels ne partagent pas leurs informations avec leurs clients. Les fournisseurs peuvent voir si une clé de licence est déjà utilisée, mais la plupart ne partagent pas ces informations. De ce fait, personne sur le marché ne peut vérifier les clés de licence et l’utilisation abusive de logiciels se poursuit.

« Que faire si le logiciel est bloqué ? Racheter une nouvelle licence »

En d’autres termes, tant qu’un vendeur de logiciel bloque une clé car elle a été activée plusieurs fois, ce qui signifie que le protocole d’abus est activé. Qui est la victime ? Tous les utilisateurs finaux innocents qui ont payé pour obtenir la licence du logiciel. Mais également les revendeurs dont les utilisateurs finaux frappent à leur porte à cause d’une licence bloquée.

Les consommateurs et les revendeurs frappent tous deux à la même porte fermée

J’ai récemment parlé à un revendeur qui achète un logiciel dans une boutique en ligne proposant des prix extrêmement bas et je lui ai demandé : « Que se passe-t-il si le logiciel est bloqué ? », Ce à quoi il m’a répondu : « Je viens juste d’acheter une nouvelle licence. » Il se trouve que cette boutique en ligne en particulier a fait faillite, ce qui signifie que ce revendeur ainsi que de nombreux acheteurs ne peuvent plus acheter à nouveau des licences bon marché. Des milliers de consommateurs seront bientôt affectés lorsque leurs licences seront également bloquées.